vasque


vasque

vasque [ vask ] n. f.
• v. 1550; it. vasca; du lat. vascula, plur. de vasculum vasculaire
1Bassin ornemental peu profond, qui peut être aménagé en fontaine. Vasque de marbre. Vasque lumineuse dans un jardin. « une de ces fontaines de féerie, doucement bruyantes, qui se versent de vasque en vasque » (Hugo).
2(1885) Coupe large et peu profonde servant à décorer une table.
Jardinière de cette forme. Des vasques de géraniums-lierres.

vasque nom féminin (italien vasca) Large cuvette placée au-dessus du bassin d'une fontaine, ou formant ce bassin même. Coupe évasée et peu profonde, qui, souvent fleurie, sert à décorer une table.

vasque
n. f. Bassin en forme de coupe peu profonde recevant l'eau d'une fontaine ornementale.
|| Coupe large et peu profonde, servant à décorer une table. Vasque fleurie.

⇒VASQUE, subst. fém.
A. — Bassin ornemental peu profond qui reçoit l'eau d'une fontaine, d'un jet d'eau. Vasque d'albâtre, de pierre. Une enfilade de salles merveilleuses où (...) apparaissait une installation de meubles orientaux (...), au milieu de floraisons tropicales, de jets d'eau de senteur en des vasques de porphyre et de belles statues (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 105). Ils ont laissé leurs fenêtres ouvertes, et des papillons et des cigales, des étamines envolées des fleurs, (...) sont venus tomber çà et là, au hasard des souffles de printemps, sur les éventails de papier, les potiches de terre, les vasques de bronze (FAURE, Hist. art, 1912, p. 218).
B. — P. anal.
1. Cuvette de lavabo, de W.C.; baignoire. Lavabo double vasque. Le cabinet de toilette (...) avec la vasque blanche de sa baignoire, ses pots et ses cuvettes d'argent (ZOLA, Nana, 1880, p. 1348). Ce qui me gênait, c'était une odeur. (...) Il ne s'agissait pas de remugle de vasque à toilette: il n'y avait pas de vasque à toilette (...) C'était une vilaine odeur (GIONO, Chron., Noé, 1947, p. 179).
2. Coupe large et peu profonde, souvent fleurie, servant à la décoration d'une table. Elle rôde, inquiète, et de ses doigts tremblants Fleurit d'œillets musqués les vieux Sèvres galants Et de grands iris bleus la vasque japonaise (LORRAIN, Modern., 1885, p. 43).
3. GÉOMORPHOL. Petite dépression naturelle, circulaire ou elliptique. La profondeur de l'eau dissimule l'abondant jaillissement de cette source bleue. Aucun bruit; c'est dans cette campagne solitaire, dans cette naturelle vasque évasée, comme une éclosion d'eau entre les papyrus (GIDE, Nourr. terr., 1897, p. 177). Près de la sente se trouve une source cachée qui, d'une roche moussue, pleurait autrefois goutte à goutte dans une vasque d'argile (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 89).
Prononc. et Orth.:[vask]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1548-50 archit. « bassin large et peu profond » (doc. ds L. DE LABORDE, Comptes des bâtiments du roi, t. 2, p. 317); 2. 1885 « coupe large et peu profonde servant à orner un meuble » (LORRAIN, Modern., p. 43); 3. 1893 géomorphol. (J. GOURDAULT, La France pittoresque, XVIII, p. 214 ds QUEM. DDL t. 20). Empr. à l'ital. vasca, att. au sens 1 dep. la 1re moit. du XVIe s. (G. Fr. BINI ds TOMM.-BELL.; cf. lat. médiév. vasca au XIIIe s., INNOCENT III ds BLAISE Latin. Med. Aev.), issu du lat. pop. vascula, encore vivant dans les dial. d'Italie du Sud dans la terminol. de la vitic., fém. tiré au plur. neutre du lat. vasculum « petit récipient » (DEI; FEW t. 14, p. 194). Fréq. abs. littér.:160. Bbg. HOPE 1971, p. 451. — QUEM. DDL t. 20.

vasque [vask] n. f.
ÉTYM. 1548, repris 1826; vasca, d'un dial. vaschia « cuve du pressoir »; du lat. vascula, plur. de vasculum. → Vasculaire.
1 Bassin ornemental peu profond. || Vasque de pierre, de marbre, d'albâtre, de porphyre (→ Cinnamome, cit.). || Vasque creusée (cit. 26) au tour. || Eau qui coule, ruisselle dans une vasque (→ Patio, cit. 2). || Vasque aménagée en fontaine. || Vasque lumineuse dans un jardin.
0 (…) une de ces fontaines de féerie, doucement bruyantes, qui se versent de vasque en vasque, mêlent la pluie à la cascade, ressemblent à une dispersion d'écrin, et font au vent une folle distribution de leurs diamants et de leurs perles (…)
Hugo, l'Homme qui rit, II, V, III.
Cuvette d'un appareil sanitaire. || Vasque de W.-C. en porcelaine blanche.
2 (1893, in D. D. L.). Cavité d'une banquette rocheuse due à la dissolution des eaux. || Source qui émerge d'une vasque.
3 (1904). Coupe large et peu profonde servant à décorer une table.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vasque — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « vasque », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • VASQUE — n. f. Sorte de bassin rond et peu profond, qui reçoit l’eau d’une fontaine, d’un jet d’eau. Une vasque de marbre, de bronze …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vasque — (va sk ) s. f. Bassin en forme de fontaine recevant l eau d un jet d eau, d une fontaine. •   Coupe de fontaine : depuis quelques années, l usage s est introduit d appeler cette espèce de coupe une vasque, BOUTARD Dict. des arts du dessin, Coupe …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vasque —    A large, shallow solution pan formed in the intertidal zone of warm seas by the action of brine and marine organisms [19] …   Lexicon of Cave and Karst Terminology

  • vasque — nf. basheta (Arvillard), R. Bassin …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Vasque à purification (hiéroglyphe) — Vasque à purification …   Wikipédia en Français

  • Vasque à champagne —    La vasque à champagne est un récipient très large, comme une cuvette ou un cul de poule, en inox, argent ou plexiglass qui est utilisé dans un restaurant pour présenter les champagnes dont il dispose. Les bouteilles de champagne sont… …   L'Abécédaire du Vin

  • Vasque baptismale — Fonts baptismaux Fonts baptismaux de la cathédrale de Ribe au Danemark Les fonts baptismaux (du latin classique fons : fontaine, source) sont un article de mobilier ecclésiastique utilisé pour le baptême des enfants et des adultes. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Solide de Platon — En géométrie euclidienne, un solide de Platon est un polyèdre régulier et convexe. Entre les polygones réguliers et convexes de la géométrie plane, et les polyèdres réguliers convexes de l’espace à trois dimensions, il y a une analogie, mais… …   Wikipédia en Français

  • Ouysse — L Ouysse après les résurgences près du moulin de Caoulet. Bassin de l …   Wikipédia en Français